Catastrophe naturelle : comment fonctionnent les indemnisations ?

Le régime des catastrophes naturelles indemnise rapidement les victimes des événements exceptionnels. Il faut remplir certaines conditions pour espérer être remboursé. Les catastrophes naturelles sont des événements rares. Il peut s’agir de coulées de boue, inondations, sécheresses, tremblements de terre, avalanche, affaissement et glissement de terrain… L’administration se charge d’analyser si l’on peut déclarer une situation de catastrophe naturelle ou non. Pour qu’un événement soit qualifié de catastrophe naturelle, il faut que le bouleversement climatique soit d’une intensité anormale.

Détails des couvertures d’une garantie catastrophe naturelle

À la différence de l’assurance péril naturelle, la garantie catastrophe naturelle ne s’applique que lorsqu’une décision ministérielle a qualifié une situation de catastrophes naturelles. Pour bénéficier d’une couverture suite à une catastrophe naturelle, il faut qu’un arrêté interministériel paraisse aux journaux officiels de la commune où se situe le bien dégradé.

Parmi les éléments exclus de la garantie catastrophe naturelle, on peut citer les bateaux et les marchandises transportées. L’assureur ne prendra pas en charge les bétails qui n’ont pas été mis dans leur enclos au moment de l’événement, les cultures, les récoltes non effectuées… Pour entreprendre une contre-expertise de catastrophes naturelles du risque sécheresses.

Comment se faire indemniser en cas de catastrophes naturelles ?

Les assurés sinistrés devront contacter leur compagnie d’assurances dans les 10 jours à partir de l’apparition de l’arrêté évoquant l’état de catastrophe naturelle. On peut déclarer son sinistre en ligne, un courrier ou par téléphone. Il est recommandé de contacter le plus tôt possible l’état estimatif des pertes. L’assuré devra envoyer à sa compagnie une facture des objets endommagés ou détruits lors du désastre. On peut également apporter une preuve des dégâts matériels en expédiant par exemple une photographie des lieux détériorés endommagés.

Comment souscrire une garantie catastrophe naturelle ?

L’assurance catastrophe naturelle est présente dans tous les contrats multirisques. Il est ainsi présent dans les contrats d’assurance habitation ou automobile. Toutefois, cette option n’est pas couverte par les assurances de base comme la garantie des risques locatifs et l’assurance responsabilité civile automobile. Pour connaître les dégâts couverts lors d’une catastrophe naturelle, il faut se référer aux clauses du contrat.

Les compagnies d’assurances indemnisent les biens pris en charge par l’assurance. Il faut que les dommages soient liés directement à la tragédie. Notons que le montant des garanties accordées par les assureurs est plafonné. Quant aux frais indirects comme la perte de jouissance d’un bien ou les frais de relogement, ils sont à la charge de l’assuré.

Comment faire expertiser un mur après l’apparition d’une fissure ?
Immobilier : dans quel cas faire expertiser un bien avant l’achat ?