Choisir la bonne complémentaire santé pour secteur publique

complémentaire santé

La mutuelle santé n’est pas une obligation pour les travailleurs du secteur public. Malgré cela, sa souscription est indispensable pour prendre en charge certains frais médicaux. La mutuelle santé complète l’action de l’Assurance maladie, qui ne couvre qu’une partie des frais de santé comme le ticket modérateur, les frais dentaires, les dépassements d’honoraires, etc.  Comment fonctionne la mutuelle santé pour le secteur public ? Comment choisir la bonne couverture ? mgas vous répond.

Travailleurs du secteur public : quelle mutuelle choisir ?

L’accord de janvier 2016 concernant la souscription à un contrat d’assurance santé ne s’applique pas aux travailleurs du secteur public. En tant que fonctionnaire, il a le choix entre une mutuelle généraliste ou une mutuelle spécialisée, comme la mutuelle pour les agents territoriaux.

En ce qui concerne les mutuelles de santé spécialisées, la souscription à une mutuelle spécialisée est indispensable pour les travailleurs des secteurs d’activité à risques comme les policiers. Ce type de mutuelle fait profiter de tarifs préférentiels promulgués par un réseau de praticiens travaillant en collaboration avec des compagnies d’assurance santé spécifiques. Pour en bénéficier, il faut vérifier si le secteur d’activité est compris dans le réseau et que l’offre proposée correspond à vos besoins. La complémentaire santé secteur publique spécialisée se décline en différents contrats :

MGEN s’adresse aux enseignants et aux personnels de l’éducation, MHN pour les travailleurs sociaux et ceux qui œuvrent dans la santé publique. Quant au MNT ou MNFCT, il prend en charge les agents territoriaux, le MAEE s’adresse aux fonctionnaires expatriés et le MGEFI prend en charge les agents des ministères de l’Économie et des Finances.

Pour les mutuelles généralistes, selon le décret de 8 novembre 2011, la liberté de choix est surtout valable dans la fonction territoriale. Grâce à ce texte, les collectivités locales sont libres de souscrire un contrat d’assurance pour leur agent chez un opérateur privé. Retrouvez plus d’informations ici.

Mutuelle santé fonction publique : qui est concerné ?

Le complémentaire santé secteur publique s’adresse à toutes les personnes qui travaillent dans la fonction publique d’État, telles que la gendarmerie, l’Armée, la police nationale, les éducateurs nationaux, etc. C’est aussi le cas des agents des collectivités territoriales comme les régions, les communes et les départements ainsi que les offices publics de HLM et des travailleurs de la fonction publique hospitalière, dont les employés de l’hôpital public. Il en va de même pour ceux qui travaillent dans les maisons de retraite publiques et de réadaptation sociale, dans les établissements d’aide à l’enfance ou d’adultes handicapés. Les agents vacataires et les fonctionnaires assimilés peuvent également souscrire à une mutuelle santé de la fonction publique.

Mutuelle santé du secteur public : comment choisir ?

Votre employeur peut vous suggérer la souscription d’un contrat collectif négocié. Dans ce cas, 50 % des cotisations seront à sa charge. Par contre, s’il ne vous propose rien, vous pouvez choisir l’assurance individuelle qui vous convient le mieux. Quel que soit le contrat que vous avez choisi, sachez que l’employeur doit toujours se charger de la moitié des cotisations. Pour trouver la bonne mutuelle, vous devez vérifier certains points telles les garanties offertes par le contrat. Vous devez vérifier les garanties d’exclusion, les plafonds de remboursements, les garanties de maintien de salaires, les conditions de dispenses d’avance de frais, etc.

Il faut également vérifier les tarifs demandés. Vous pouvez utiliser un comparateur en ligne pour avoir le bon équilibre. Cette solution vous permettra de savoir si le contrat que votre employeur a souscrit pour vous est adapté à votre situation. Vous pourriez également vérifier quelles sont les garanties proposées et à combien elles s’élèvent. Le comparateur vous aidera également à choisir entre la mutuelle collective et le contrat individuel. Si votre revenu n’arrive pas à couvrir les frais d’assurance, vous pouvez prétendre à une aide, telle que la Complémentaire Solidaire Santé. L’obtention de l’aide dépendra de vos conditions de ressources. Plus de détailssur le site internet de MGAS.

En quoi consiste réellement l’assurance dommage ouvrage ?
Mutuelle pour chien : les critères de choix